Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/07/2007

(3) J. Kishnamurti & David Bohm

medium_DSCF1409.JPG


...


D.B : nous avons dit que le conflit avait lieu en raison de ...

K : la division ...

D.B : la division inhérente au caractère limité de la pensée. Fondée comme elle l'est sur le conditionnement, le savoir et la mémoire, la pensée ne peut être que limitée.

K : oui, l'expérience est limitée, le savoir l'est donc aussi ; et il s'ensuit que la mémoire et la pensée sont limitées. La nature même de la psyché, sa structure même se confondent avec le mouvement de la pensée, avec son mouvement dans le temps.

D.B : oui. J'aimerais maintenant soulever une question.
Vous avez évoqué le mouvement de la pensée, mais je ne vois pas ce qui bouge au juste.
Si je parle du mouvement de ma main, par exemple, le mouvement est réel : on voit clairement de quoi il s'agit.
Mais lorsque nous parlons du mouvement de la pensée, il me semble qu'il s'agit alors d'une sorte d'illusion, car vous avez dit que le devenir n'est autre que le mouvement de la pensée.

K : c'est ce que je veux dire : ce mouvement, c'est le devenir.

D.B : mais vous dites que ce mouvement est d'une certaine manière illusoire, n'est-ce pas ?

K : oui, bien sûr.

.../... à suivre

Les commentaires sont fermés.