Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/09/2013

J.K - "... aux enseignants" (3/11)

Forest Flowers.jpg

...


J.K : Ce ne sont pas là des impressions.

Prenons un exemple : la guerre, avec son cortège de haine, existe, n’est-ce pas ?

Elle n’a pas disparu, la menace plane.
Ce n’est pas juste une impression : elle existe réellement. La haine – la brutalité, la violence, la tuerie – plane dans l’air ambiant, rôde dans les foyers. Elle existe.

Les armées préparent la guerre, les gouvernements font de même, elle existe donc bel et bien.

Que cela passe ou non par l’ignorance – elle existe.

Et il y a aussi un territoire où le bien – gardons ce terme pour l’instant – existe.
Il y a ceux qui sont authentiquement religieux, au bon sens du terme, et qui refusent de tuer. Cela existe aussi.

Ces deux catégories existent donc. Et il y a quelque chose qui les transcende l’une et l’autre.

Cette chose, je ne veux pas encore la nommer, mais seulement l’explorer.

Je déteste parler de cela, mais les faits sont là ; ces deux camps traditionnels existent.
L’homme dédie la plus grande part de son temps et de ses capacités au camp de la haine, de l’antagonisme, de la guerre, etc. Et il en réserve une petite partie – mais pas la totalité – à ce camp du bien.

Ses capacités sont plutôt orientées vers le premier que vers le second. Et puis il existe une énergie – elle existe forcément, mais elle n’appartient ni à un camp ni à l’autre, car ils sont tous les deux sous le contrôle de l’homme.

N’avez-vous pas vous-mêmes constaté les faits ?

Les guerres qui se succèdent aux quatre coins du monde depuis des siècles et des siècles ont créé une certaine atmosphère – n’est-ce pas ? Mais il s’est aussi trouvé des hommes bons et justes, et cela a également créé une certaine atmosphère.

Ces deux camps, ces deux territoires sont dans le périmètre de la perception humaine, des capacités humaines.

Et nous essayons de quitter le premier territoire pour passer dans l’autre – celui du bien. Nous essayons de passer de l’un à l’autre, mais il me semble que nous restons toujours au niveau traditionnel.

Or je veux passer à autre chose.

Nous avons épuisé nos énergies sur ces deux territoires, et je crois qu’il existe une autre dimension qui peut, si nous y avons accès, nous fournir une énergie qui n’appartient ni à l’un ni à l’autre des deux champs précédents.

Je ne sais pas si je me fais bien comprendre.

à suivre...

Les commentaires sont fermés.