Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/09/2007

KRISHNAMURTI - La Vérité est un pays sans chemin

medium_DSCF1466.JPG


Extraits d'entretien avec J. Krishnamurti

"La racine de toute peur" - 1/3


La soif de devenir est à l'origine de nos peurs : être quelqu'un, réussir et donc être dépendant - tout cela engendre la peur.

L'état de non peur, ce n'est ni la négation, ni le contraire de la peur, ce n'est pas non plus le courage.

Lorsqu'on comprend les causes de la peur, elle cesse d'exister, sans qu'il soit question de devenir courageux, car tout devenir porte en lui le germe de la peur.

24/09/2007

KRISHNAMURTI - La Vérité est un pays sans chemin

medium_DSCF1680.JPG

Vision magique : vue de cet arc en ciel, avant-hier soir vers 19 h

Extraits d'entretien avec J. Krishnamurti

"Quel regard ai-je sur la colère" ? - 3/3


... Si l'on examine qu'une sorte de peur; la peur de la mort, la peur du voisin, la peur d'être dominé par votre conjoint (les questions de domination vous sont familières), cela suffira-t-il à ouvrir les portes ?

C'est la seule chose qui compte - et non la recette pour se libérer - car à l'instant même où vous ouvrez les portes, toute peur est complètement balayée.

23/09/2007

KRISHNAMURTI - La Vérité est un pays sans chemin

medium_DSCF1645.JPG


Extraits d'entretien avec J. Krishnamurti

"Quel regard ai-je sur la colère ?" - 2/3


... Donc je saisis qu'il est possible de "voir" sans qu'intervienne la pensée, c'est à dire le mot.

L'esprit est hors de portée des griffes des idées, des conflits de dualité et de tout le reste.

Puis-je alors considérer la peur autrement que comme un fait isolé ?

Si l'observation d'un fait isolé n'a pas suffi à vous ouvrir totalement les portes sur l'univers de l'esprit, alors il faut revenir au fait, et recommencer, en examiner d'autres, jusqu'à ce que vous commenciez vous-même à voir cette chose extraordinaire qu'est l'esprit, que vous en avez la clé, que vous puissiez ouvrir les portes, et faire irruption dans cet univers...

22/09/2007

KRISHNAMURTI - La Vérité est un pays sans chemin

medium_DSCF1734.JPG


Extraits d'entretien avec J. Krishnamurti

"Quel regard ai-je sur la colère ?" 1/3


Le regard que je porte sur la colère est évidemment celui de l'observateur en colère.

Je dis : "je suis en colère". Dans le feu de la colère, il n'y a pas de "je" ; le "je" se manifeste tout de suite après - ce qui implique le temps.

Puis-je regarder le fait sans qu'intervienne le facteur temps, qui est la pensée, qui est le mot ?

C'est ce qui se produit quand l'observation a lieu sans l'observateur. Voyez où cela m'a mené.

Je commence à présent à me rendre compte qu'il peut exister "une vraie vision" - une perception sans opinion, sans conclusions préalables, sans condamnation ni jugement.

Donc, je saisis qu'il est possible de "voir" sans qu'intervienne la pensée, c'est à dire le mot.

21/09/2007

KRISHNAMURTI - La Vérité est un pays sans chemin

medium_DSCF1392.JPG


Extraits d'entretien avec J. Krishnamurti

"Ce désordre que crée le temps" - 2/3


Nous sommes toujours pris dans un conflit entre ce qui est et "ce qui devrait être".

"Ce qui devrait être" n'est autre qu'une idée; or cette idée est fictive,
elle ne coïncide pas avec "ce que je suis.", qui est le fait ;

et "ce que je suis" ne peut se modifier que si je comprends le désordre que suscite le temps.

Alors m'est-il possible de me débarrasser de la peur d'une manière totale, radicale et instantanée ?

20/09/2007

KRISHNAMURTI - La vérité est un pays sans chemin

medium_DSCF1447.JPG

Extraits d'entretien avec J. Krishnamurti

"Ce désordre que crée le temps" - 1/3


Le temps signifie partir de ce qui est pour aller vers "ce qui devrait être".

J'ai peur, mais un jour je serai libéré de la peur; le temps est donc nécessaire à cette libération - du moins nous le croyons.

Passer de ce qui est à "ce qui devrait être" implique le temps.

Or, le temps sous entend qu'un effort a lieu dans l'intervalle séparant ce qui est de "ce qui devrait être".

La peur me déplait, et je vais faire un effort pour la comprendre, l'analyser, la disséquer, ou en découvrir la cause, ou encore la fuir totalement.

Tout cela suppose un effort - et nous sommes habitués aux efforts.

Nous sommes toujours pris dans un conflit entre ce qui est et "ce qui devrait être".

19/09/2007

KRISHNAMURTI - La vérité est un pays sans chemin

medium_DSCF1432.JPG


Extraits d'entretien avec J. Krishnamurti

La peur est la non-acceptation de ce qui est - 3/3


Savez-vous maintenant ce qu'est la peur ?

N'est-ce point la non-acceptation de ce qui est ?

Il nous faut comprendre le mot acceptation. Je ne l'emploie pas dans le sens d'un effort que l'on peut faire pour accepter. La question d'accepter ou non ce qui est ne se pose pas si je le perçois clairement.

C'est lorsque je ne le vois pas clairement que je fais intervenir le processus d'acceptation.

La peur est donc la non-acceptation de ce qui est.

15/09/2007

le blog est en standby jusqu'à ... mi octobre

... cause de déménagement, je change de région.

Merci de vos nombreuses visites et je le souhaite à bientôt.

Rediffusion des parutions de mars 2007.

suna