Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/11/2007

J.K - 17/17 "une manière d'agir totalement différente"

21578eb006ffb8d814e0317dc2b526df.jpg



Cette vision n’est pas le souvenir du passé, elle consiste en une perception directe, pure, que rien ne dirige.

En ce regard, en cette perception coïncident l’action totale et la vision pénétrante absolue.

Pouvez-vous donc regarder de cette manière-là le mouvement de la pensée,
c’est-à-dire le contenu de notre conscience ;
autrement dit :

notre cupidité,
notre envie,
notre ambition,
notre nationalisme,
nos croyances,
nos expériences,
nos plaisirs,
notre foi en Dieu,
ou notre absence de foi en Dieu –

cette conscience qu’a élaborée la pensée au travers de l’expérience ?

Regarder,
observer cette conscience dans sa globalité,

c’est observer une action attentivement, complètement.

C’est saisir dans un éclair de vision pénétrante le mouvement de l’action.




Krishnamurti à Ojai le 9 mai 1981.

Traduction en français extraite du bulletin de l’ACK n° 69 - Deuxième bulletin 1995 (1996).

Commentaires

Partage, solidarite ou chaos social.


A la lumiere des recents evennements qui se sont produits en France de maniere recurrente ces derniers mois, on ne peut que s'interroger sur la nature plus profonde qu'un simple signe de tension entre les jeunes de minorites visibles des banlieues et les forces de l'ordre; ces dernieres doivent egalement s'interroger s'il veulent vraiment a toute fin pratique se retrouver en premiere ligne d'un conflit qu'elles n'ont pas voulu et qui releve essentiellement d'un manque de courage politique face aux inegalites et au fosse qui se creuse sans cesse entre la classe des nantis et de ceux qui vivent sans issues de travail honorable.
Les forces de l'ordre et leurs dirigeants savent tres bien qu'il n'existe pas de clotures assez hautes et de cadenas assez forts pour arreter un groupe importants d'individus mus par l'injustice sociale; et le fait de se retrouver en premiere ligne pour les policiers ne peut etre considere comme partie normale de leur travail; le fosse qu'a cree l'avidite des nantis et les politiciens qui les protegent, met en danger induement les forces de l'ordre et produit des experiences malheureuses qui cristalisent les memoires.
Aucune declaration d'aucun ministre de l'interieur ne peut aider en la matiere, la direction a suivre doit venir du chef de l'etat, doit etre prise avec coeur, sans calcul et intervention de l'intellect...une decision intellectuelle en l'occurence pourrait devenir funeste pour l'issue des affrontements.

Écrit par : Louis de Montreal | 28/11/2007

Au sujet des revoltes successives des banlieux je me suis toujours dit que cela ne pourrait jamais arriver a une grande nation comme la france et que cela est plutot le lot quotidien des sous dev..QU'elle est donc l'utilite de la democratie a la francaise ,qu'elle est le role des intellectuels francais dans ce genre de problemes, qu'elle le role et les respensabilites des politiques...ou sont passer les differentes associations avec leurs differentes philosophies avec leurs differents militants;ou sont passes les comites de quartiers, les polices de proximites ,les strateges de tout bord,et leur strategie à long et à moyen terme,les sociologues, les psychanalystes, les faiseurs de bonheur sous differentes casquettes?ou sont passes les gerants de structures de sport et ceux chargés de faire des recrutements pour lancer de futur champion ou tout simplement faire aimer le sport aux jeunes ?Ou est passée l'éducation morale et civique d'antan?Ou sont passés les responsables du culturel pour introduire par exemple dans ces quartiers le yoga, la dance, le théatre pour tout le monde?Initier les jeunes aux différentes religions ,à l'humanisme, l'altruisme etc...J'espère que le rapport d'Attali prévoit quelque chose dans ce sens là... sinon la poudriere restera toujours à l'etat latent surtout que l'Etat Francais n'arrivera jamais à résorber le chomage à l'imagdes pays nordiques! AU REVOIR.

Écrit par : NABOUT. | 04/02/2008

Les annees creatives d'apres-guerre ont passees comme le fleuve au fond du canyon...la bourgeoisie francaise s'est reinstallee confortablement et est passe en mode acquisition...et maintenant elle est en mode protection, protection des possesions; la richesse est toujours difficile a gerer, elle asseche le coeur, stimule le "rationel et l'intellect" chez l'etre humain. La nation n'est jamais plus que les individus qui la forment, et elle change elle aussi...le pendule reviendra, pour l'instant il est a droite...

Louis

Écrit par : Louis | 14/05/2008

Les commentaires sont fermés.