Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/11/2007

J.K - 14/17 "une manière d'agir totalement différente"

c2b1bd8c78859934cb0c01566c0e5070.jpg



Ensemble, nous essayons ici de découvrir s’il existe une action qui soit entière, holistique.

Ce mot « holistique » signifie sensé, sain, rationnel,
et le mot « entier, total » signifie aussi saint.

C’est tout cela qu’implique l’expression « holistique ».

Existe-t-elle, cette action, qui ne serait source d’aucun conflit, ne serait pas source perpétuelle de problèmes ?

Comment allons-nous le découvrir ensemble ?

Comment aborde-t-on une question comme celle-ci ?

Comment regarder, ou écouter une question pareille posée en votre présence ?

Soit vous dites qu’une action de ce type n’existe pas, et vous vous bloquez,
soit vous dites qu’elle est éventuellement possible.

Mais encore une fois, la possibilité, l’éventualité, ce n’est pas la réalité.

Donc, pour savoir si cette action existe, il est très important de découvrir comment vous entendez,
comment vous écoutez le contenu de la question, et,
lorsque la question est posée, de savoir si votre esprit, votre cerveau s’efforce de trouver une réponse,
ou bien s’il est vraiment à l’écoute, attentif à la signification des mots.

Le mot n’est qu’un moyen de communication : le mot n’est pas la chose, jamais il n’y a identité entre les deux ;
le symbole n’est pas le réel.

La façon dont vous entendez ce défi est donc capitale – ce défi dont la solution passe éventuellement par des voies intellectuelles, rationnelles, raisonnables.

Si vous avez recours pour le résoudre à des méthodes de l’ordre de la raison, vous arriverez inévitablement à la conclusion que c’est impossible.

Le processus logique est une activité de la pensée, toujours limitée,
par conséquent votre réponse au défi sera limitée,
et vous ne trouverez pas de réponse à la question.


.../...



Krishnamurti à Ojai le 9 mai 1981.

Traduction en français extraite du bulletin de l’ACK n° 69 - Deuxième bulletin 1995 (1996).

Les commentaires sont fermés.