Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/12/2007

J.K - "L’expérience met à mort cet incommunicable mystère..."

62bc6203e62437d33faa5dfd9c3995c3.jpg

photo suna : "... dans le parc de l'Abbaye de L'Epau - sarthe"


... Il existe un grand mystère dans le silence de la nuit profonde et le calme du matin immobile lorsque le soleil baigne ses collines.

On le trouve dans tout ce qui vit.

Si l’on s’assoit tranquillement au pied d’un arbre, on sent l’insondable mystère qui entoure la terre millénaire.

Au cours d’une nuit paisible, lorsque les étoiles étincellent tout près de vous, on prend conscience de l’espace en expansion et de l’ordre mystérieux qui régit toutes choses, conscience de l’incommensurable et du rien, du mouvement des collines sombres et du cri du hibou.

C’est dans le silence absolu de l’esprit que ce mystère se développe hors du temps et de l’espace.

Il y a un mystère dans ces anciens temples édifiés avec un soin infini, une attention qui est amour.

Les mosquées élancées et les imposantes cathédrales perdent cette ombre de mystère en raison de la bigotterie, du dogme et des fastes militaires.

Le mythe enfoui au plus profond de l’esprit n’est pas mystérieux : il est romantique, traditionnel et conditionné.

La vérité a été repoussée dans les recoins les plus secrets de l’esprit pour faire place aux symboles, aux mots, aux images.

Ceux-ci ne renferment aucun mystère, ce sont les bouillonnements de la pensée. Le savoir et ses actions peuvent susciter émerveillement, appréciation et délectation.

Mais le mystère est tout autre.

Ce n’est pas une expérience, quelque chose que l’on reconnaît, que l’on emmagasine et dont on se souvient.

L’expérience met à mort cet incommunicable mystère.


Journal de Krishnamurti. Pages 178 et 179. 10 avril 1975. Editions Buchet/Chastel. 1995.

Les commentaires sont fermés.