Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/12/2007

J.K - 1/4 - "Le penseur réalise-t-il qu’il est limité, ou est-ce la pensée qui réalise qu’elle est limitée ?"

cc6d093d59d766aaac14ad5c61c084b9.jpg



Krishnamurti
: (...) Ainsi nous posons la question :
le penseur réalise-t-il qu’il est limité,
ou est-ce la pensée qui réalise qu’elle est limitée ?
Les deux propositions sont entièrement différentes.

F
: Nous connaissons seulement un état de penseur qui pense des pensées.

Krishnamurti
: C’est tout ce que nous connaissons.
Donc, le penseur dit invariablement que nous devons aller au-delà de la pensée ;
de ce fait il pose la question :
Peut-on tuer l’esprit ?
Est-ce que Dieu existe ?

F
: Vous donnez une existence au penseur plutôt qu’à la pensée.

Krishnamurti
: le penseur modifie, ajoute.

Le penseur n’est pas une entité permanente, tout comme la pensée n’est pas permanente,
mais c’est le penseur qui ajuste, qui modifie.

C’est important.
Je peux me tromper.
Il est important de découvrir si le penseur voit qu’il est limité,
ou si c’est la pensée en tant qu’idée – l’idée étant de la pensée organisée – qui pense qu’elle est limitée.

A présent, qui le dit ?

Si le penseur dit qu’il est limité,
alors le penseur dit qu’il doit y avoir quelque chose au-delà.

Alors le penseur dit qu’il doit exister Dieu,
qu’il doit y avoir quelque chose au-delà du fait de penser.
D’accord ?
Si c’est la pensée elle-même qui réalise qu’elle ne peut aller au-delà de ses propres limites,
au-delà de ses propres cellules cérébrales,
cellules en tant que matière cérébrale,
en tant que racine du mécanisme de la pensée ;
si c’est la pensée qui réalise cela, qu’est-ce qui a lieu ?

.../...


TRADITION ET REVOLUTION DIALOGUE 25 - BOMBAY 9 Février 1971 'DIEU'

Les commentaires sont fermés.