Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/04/2008

J.K - (2) Le passé agissant dans le présent crée ce que nous appelons l’avenir, le futur.

03967ee752389bfe27b10321ed78f53d.jpg

Question. - Dans ce cas, comment pourrons-nous jamais nous en libérer ?

Réponse. - Percevoir ce mouvement,
en prendre conscience avec une totale lucidité sans qu’existe la moindre nuance de choix
- parce que le choix appartient à ce mouvement du passé -
c’est observer le passé en pleine activité : une telle observation n’est pas un mouvement du passé.

Observer sans aucune image créée par la pensée c’est une action où le passé a pris fin.

Observer l’arbre en dehors de toute pensée c’est une action dégagée du passé.

Observer cette activité du passé est encore une action affranchie du passé.

La nature de la vision est plus importante que ce qui est vu.

Prendre conscience du passé par une observation qui n’est entachée d’aucun choix n’est pas seulement agir différemment,
c’est être différent.

Dans une telle prise de conscience, une telle perception,
la mémoire peut agir sans obstacle et avec efficacité.

Etre religieux,
c’est percevoir sans qu’il y ait choix et ainsi il y a libération du connu,
alors même que le connu agit là où il y a lieu de le faire.

Les commentaires sont fermés.