Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/05/2015

J.K - (1) Par son attachement il connaît l’inévitable nuit de la peur qui le guette.

d41972df22de477bc1b8774dbaaf4a93.jpg

On peut dépendre d’une croyance, d’une expérience, d’une conclusion liée à un certain préjugé ; quelle est la profondeur de tels attachements ?

Je ne sais si vous avez observé la chose en vous-même.

Pendant toute une journée nous avons observé pour déceler différentes formes d’attachement - venir ici régulièrement, vivre dans un tel chalet ou tel autre, voyager dans un pays après un autre, causer, parler à un public, se voir estimé, critiqué, exposé.

Si on observe pendant toute une journée on découvre naturellement si l’on est attaché à quelqu’un, à quelque chose profondément ou pas du tout.

S’il existe un attachement de n’importe quelle sorte - peu importe laquelle - à un livre, un régime alimentaire, un modèle de pensée, une responsabilité sociale - un tel attachement engendre invariablement la peur ; et un esprit apeuré, même sachant que cet état est dû à un attachement, n’est évidemment pas libre et vit dans un état de conflit continuel.

.../...

Les commentaires sont fermés.