Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/08/2018

J.K - (23) Biographie détaillée

2ad679eefa1c3b4a6d10df28508f39e7.jpg



Krishnamurti fut également préoccupé par son héritage,
par le fait d’être inconsciemment transformé en une certaine personnalité
dont les enseignements « auraient été remis » à des individus spéciaux,
plutôt qu’au monde dans son ensemble.

Il voulut que personne ne se posât en « interprète » de l’enseignement.

Il avertit ses proches à plusieurs occasions
qu’ils ne devaient pas se présenter comme porte-paroles en son nom,
ou comme ses successeurs après sa mort.

Quelques jours avant sa mort, dans une dernière communication,
il déclara catégoriquement que « personne » parmi ses proches,
ou le grand public, n’avait compris ce qui lui était arrivé
(comme messager de l’enseignement),
ni n’avaient compris l’enseignement lui-même.

Il ajouta que l’« immense énergie » fonctionnant dans sa vie
s’en irait avec sa mort, soulignant encore l’impossibilité d’un successeur.

Cependant, il offrit de l’espoir en déclarant
que les gens pourraient approcher cette énergie
et obtenir la compréhension dans une certaine mesure
« … s’ils vivent les enseignements ».

Au cours de discussions antérieures il s’était comparé à Thomas Edison,
suggérant qu’il avait effectué le plus dur du travail,
et que tout ce que les autres avaient maintenant besoin de faire
c’était d’appuyer sur un bouton.

Dans un autre exemple il parla de Colomb accomplissant le voyage
d’une traversée laborieuse à la découverte du Nouveau Monde,
tandis que maintenant, on pouvait facilement s’y rendre
en avion ; la suggestion ultime étant
que même si Krishnamurti était d’une certaine manière
« spécial »,
les autres n’avaient pas besoin de l’être,
afin de parvenir à son niveau de compréhension.

.../...

Commentaires

Chacun de nous doit-être une lumiére pour soi-même, son propre guide, son propre gourou. Krishnamurti n'a-t-il pas lui même rappelé qu'il ne se voulait être qu'une sorte de mirroir à travers lequel nous pouvions nous regarder, nous observer, nous voir d'instant en instant.

Écrit par : Nabet | 28/07/2008

Les commentaires sont fermés.