Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/01/2009

Un esprit frustre peut-il devenir sensible ?

1662937229.jpg


... Soyez attentifs à la question,
au sens caché derrière les mots.

Un esprit fruste peut-il devenir sensible ?

Si je dis que mon esprit est grossier et que j'essaye de devenir sensible,
l'effort même de devenir sensible est de la grossièreté.

...

(Extrait du Livre de la Méditation et de la Vie - "3 février")

29/01/2009

(2) - Tout devenir est désintégration

D6F4E702EFBAD3B818FD432FAC124.jpg


Lorsque vous avez conscience de cette supercherie,
de cette farce mensongère que vous vous jouez à vous-même,
alors le faux est perçu comme tel.

L'effort pour atteindre une illusion est le facteur désintégrateur.

Tout conflit,
tout devenir est désintégration.

Lorsqu'il y a conscience de ce tour que l'esprit s'est joué à lui-même,
alors il ne reste que ce qui est.

Lorsque l'esprit est dépouillé de tout devenir,
de tout idéal,
de toute comparaison,
de toute condamnation,
lorsque s'effondre tout l'édifice de l'esprit,
ce qui est a été l'objet d'une transformation totale.

Tant que l'on donne des noms à ce qui est,
il y a relation entre l'esprit et ce qui est ;
mais lorsque ce processus de dénomination
- qui est la mémoire, la structure même de l'esprit -
n'est pas, alors ce qui est n'est pas.

Ce n'est que dans cette transformation qu'il y a intégration.

28/01/2009

(1) - Tout devenir est désintégration

EE48F2DDF3F72A41CB9244A9C9F3DB.jpg


L'esprit a une idée,
peut-être agréable et il veut ressembler à cette idée,
qui est une projection de votre désir.

Vous êtes ceci, que vous n'aimez pas,
et vous voulez devenir cela, qui vous plaît.

L'idéal est une projection du moi :
le contraire est une extension de ce qui est ;
en fait, loin d'être le contraire, c'est,
avec quelques modifications peut-être,
le prolongement de ce qui est.

La projection est voulue par le moi,
et le conflit est l'effort pour atteindre cette projection...

Vous vous efforcez de devenir quelque chose ;
or ce quelque chose fait partie de vous-même.

L'idéal est votre propre projection.

Voyez à quel point l'esprit se joue des tours.

Vous courez après des mots, après vos propres projections,
après votre ombre.

Vous êtes violent, vous vous évertuez à la non-violence
- l'idéal ; mais cet idéal est une projection de ce qui est -
simplement sous un autre nom.

.../...

27/01/2009

Le devenir, c'est le conflit

B6E838426C2DFB9F837C04353BF6E.jpg


La vie telle que nous la connaissons,
notre vie quotidienne,
est un processus de devenir :
je suis pauvre, et mon but est de devenir riche ;
je suis laid, et je veux être beau.

Ainsi ma vie est un processus de devenir.

La volonté d'être est la volonté de devenir,
à des niveaux différents de la conscience,
en des états différents où se retrouvent le défi,
la réaction,
l'acte de nommer et d'enregistrer.

Et ce devenir est un effort,
ce devenir est douleur,
c'est une lutte constante : je suis ceci et veux devenir cela.

26/01/2009

La connaissance de soi passe par l'action

BDFE42C319A727476CDE3A98A37A6.jpg


Sans la connaissance de soi,
l'expérience engendre l'illusion ;
avec la connaissance de soi, l'expérience,
qui est la réponse face à un défi,
ne laisse pas derrière elle ces sédiments accumulés que sont les souvenirs.

La connaissance de soi est la découverte,
d'instant en instant,
du mécanisme de l'ego,
de ses intentions et de ses visées,
de ses pensées et de ses appétits.

Jamais il ne peut y avoir d'un côté "votre expérience"
et de l'autre "mon expérience" ;
l'expression même de "mon expérience" prouve l'ignorance
et l'acceptation de l'illusion.

25/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

CBEE78478D28DD8C63AA17CA4F567.jpg


Extraits de l'introduction

Il ne serait sans doute pas inutile, au fil de la lecture,
d'être attentif à la manière dont J.K consédérait la relation
entre deux personnes à la recherche de la vérité.

Voici ce qu'il disait en 1981 :
"Nous sommes comme deux amis,
assis dans le parc par une belle journée,
parlant ensemble de la vie,
de nos problèmes,
examinant dans le détail la nature même de notre existence,
et nous demandant sérieusement
pourquoi la vie est devenue si problématique,
pourquoi,
bien que nous soyons intellectuellement très sophistiqués,
notre existence quotidienne est un tel cauchemar,
dénué de toute signification,
hormis la survie
- celle-ci étant d'ailleurs d'une certitude assez douteuse.

Pourquoi l'existence,
la vie quotidienne, s'est elle transformée en une pareille torture ?
Nous pouvons aller à l'église,
suivre tel leader politique ou religieux,
la vie quotidienne n'en est pas moins un tourbillon désordonné ;
même s'il y a,
à l'occasion, des périodes de joie de bonheur,
il pèse toujours sur notre existence un nuage de ténèbres.

Et ces deux amis, comme nous - vous et l'orateur - le faisons,
devisent en toute amitié, peut-être avec affection, avec attention,
avec le souci de l'autre,
afin de savoir s'il existe, en définitive,
une possibilité de vivre notre vie quotidienne sans un seul problème".

23/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

36C3BEB97380E3DD6EDBD9B6AFA3F.jpg


Certains entretiens,
qui n'avaient pas été publiés dans les trois premiers volumes
de "commentaires sur la vie", paraissent ici pour la première fois.

Dans certains d'entre eux, inédits à ce jour,
J.K parle de "pensée-perception", ou de la faculté de "penser-ressentir",
pour décrire la mobilisation simultanée de toutes nos facultés perceptives.

J.K estimait n'avoir aucune importance à titre personnel,
et n'être en rien indispensable au processus de compréhension de la vérité,
ou à l'acquisition d'une vision lucide de nous-mêmes.
Il se compara un jour à un téléphone, à un appareil, mis à la disposition de l'auditeur.

"Ce que dit l'orateur, expliquait-il, a très peu d'importance en soi.
La seule chose qui compte vraiment,
c'est que l'esprit soit suffisamment vigilant - mais sans effort -
pour être en perpétuel état de compréhension.

Si, au lieu de comprendre, nous ne faisons qu'écouter des mots,
nous repartons invariablement avec une série de concepts ou d'idées,
et ainsi nous instaurons un modèle auquel nous nous efforçons ensuite
de nous adapter dans notre vie quotidienne ou soi-disant spirituelle."

22/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

1AC8A4B32C7E3D46C2C68FAB8104F.jpg


Extraits de l'introduction

"Les commentaires sur la vie" furent écrits entre 1949 & 1955, d'un premier jet,
sur des feuillets sans marges, et sans corrections ni ratures.

Aldous Huxley avait encouragé J.K à écrire, et le manuscrit,
édité par D. Rajagopal, fut publié en 1956.

Il s'agit essentiellement d'une chronique des entretiens individuels
entre J.K et des personnes désireuses de l'approcher et de lui parler,
et ces pages ont le frémissement d'une rencontre entre deux amis
qui parlent et qui explorent ensemble, sans hésitation ni crainte.

Les chapitres, dans ces ourages,
s'ouvrent souvent sur une brève description évoquant un paysage ou un climat,
ou des animaux se trouvant à proximité.

La simplicité de cet univers naturel permet, par une transition facile,
d'entrer au coeur d'un autre paysage - intérieur, celui-la -
de confusion, d'angoisse, de croyances -
au coeur des préoccupations, générales et individuelles,
évoquées par les interlocuteurs venus rencontrer J.K .

21/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

6B7B1A3ABC3C2F925EF3804C127AF6.jpg


Extraits de l'introduction

Cet ouvrage contient des extraits d'entretiens et d'écrits

- certains déjà publiés, d'autres inédits -
datant des années 1933 à 1968,

parmi lesquels on peut citer :
le premier ouvrage à succès de J.K, De l'éducation,
qu'il rédigea à l'ombre d'un grand chêne à Ojai en Californie,
et qui fut publié en 1953 aux Etats-Unis par les éditions Harper & Row,
qui continuèrent par la suite à publier ses oeuvres en Amérique
pendant plus de trente ans.

L'ouvrage suivant,
Première et Dernière Liberté,
fut également publié par Harper & Row en 1954
avec une longue préface d'Aldous Huxley, qui était un ami de Krishnamurti.

12/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

529741562.jpg


Extraits de l'introduction

Dans la plupart de ses causeries et dialogues publics,
J.K utilisait les termes l'"humanité" ou l'"homme"
pour désigner l'ensemble de l'espèce humaine.

Mais les dernières années de sa vie,
il s'interrompait fréquemment pour dire à ses auditeurs :
"Attention, lorsque je dis "l'homme, les hommes",
cela inclut aussi les femmes ;
alors, ne vous fâchez pas"

J.K parlait avec une simplicité extraordinaire,
et non comme un gourou
ou comme un guide spirituel ayant un enseignement annexe à transmettre,
ou un vocabulaire spécial,
ou des liens avec une organisation ou une secte.

Au fil de ses voyages à travers le monde,
l'engouement pour son enseignement limpide et authentique ne fit que croître.

De 1930 à sa mort en 1986,
son public ne cessa de s'élargir,
en Europe,
en Amérique du Nord,
en Australie,
en Amérique du Sud
et en Inde.

11/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

F954C271726DC6098DB8429AF1E75.jpg


Extraits de l'introduction

Krishnamurti insistait sur le fait que le dialogue
qui s'instaurait avec l'auditoire au cours des entretiens publics
n'était pas intellectuel,
n'était pas ancré dans la pensée ou l'idéal.
"En définitive, disait-il,
le but de tous ces entretiens est d'établir entre nous une communication
- et non de vous imposer un certain ensemble d'idées.
Jamais les idées ne changent quoi que ce soit à l'esprit,
elles ne provoquent jamais en lui de transformation radicale.

Mais si nous pouvons communiquer individuellement les uns avec les autres
dans une même instant et à un même niveau,
peut-être y aura t-il alors une compréhension
qui ne soit pas une simple propagande...

Ces entretiens n'ont donc pas pour but de vous dissuader
ni de vous persuader en aucune façon,
que ce soit par des voies directes ou subliminales."

10/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

596965993.jpg


Extraits de l'introduction

"Seul compte le problème : il n'y a pas de réponse à attendre.
Car c'est dans la compréhension même du problème qu'est sa dissolution."

Lorsqu'on lui posait une question,
J.K répondait souvent : "découvrons ensemble ce que nous entendons par...",
et il examinait ainsi la question et la décortiquait en détail,
plutôt que de donner une réponse immédiate.

Pour J.K, l'exploration de toute question,
de tout problème,
passe d'abord par un examen exhaustif de ceux-ci,
plutôt que par la simple recherche logique et intellectuelle d'une réponse.

Les extraits cités dans cet ouvrage sont présentés au lecteur
comme autant de questions qui auraient pu lui être posées,
mais sans l'inciter à attendre une réponse immédiate.

09/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

A21E56C76FE95D93576D4C1E36AF.jpg


Extraits de l'introduction

J.K aborde dans ses entretiens tout l'éventail
des conflits et des préoccupations qui agitent l'individu et la société.

L'observation,
dans toutes ses dimensions, de notre comportement
tel qu'il se révèle d'instant en instant,
devient l'action indispensable à notre transformation,
comme à celle de la société.

Un de ses auditeurs lui ayant demandé, lors d'une intervention publique,
les raisons qui le poussaient à s'exprimer,
et les objectifs qu'il se proposait d'atteindre,

J.K répondit :
"j'ai certaines choses à vous dire ;
dire, peut-être,
quel est le moyen de découvrir ce qu'est la réalité vraie
- un moyen qui ne se réduise pas à un système,
mais qui soit une manière de faire,
une attitude.

Et si vous pouvez découvrir vous-même tout cela,
il n'y aura plus un orateur unique,
mais une parole partagée entre nous tous,
exprimant par la voix de tous cette réalité présente en notre vie,
où que nous soyons...

Nul ne peut en aucun cas accumuler la vérité.

Ce qu'on accumule est toujours détruit,
et se fane.

La vérité ne se fane jamais,
car on ne la découvre que d'instant en instant,
dans chaque pensée,
chaque relation,
chaque mot,
chaque geste,
le temps d'un sourire,
d'une larme.

Et si vous et moi pouvons la découvrir et la vivre
- et la vivre c'est en même temps la découvrir -
alors,
loin de devenir des propagandistes,
nous serons des êtres humains créatifs
- pas des êtres parfaits, mais des êtres créatifs -
et la différence est immense.

Voilà, je pense,
la raison pour laquelle je m'exprime,
et, peut-être,
la raison pour laquelle vous êtes ici à m'écouter.

08/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

794521540.jpg


Extraits de l'introduction

C'est en 1929 que Krishnamurti commença à s'exprimer en public,
d'une voix qui, selon Aldous Huxley,
témoignait d'une "autorité intrinsèque".

Cette exploration magistrale de la nature de la vérité
de la liberté qu'a choisi d'entreprendre Krishnamurti
a finalement abouti à la publication de ses causeries,
entretiens et dialogues,
traduits en plus de quarante langues,
et dont le tirage atteint aujourd'hui des millions d'exemplaires.

Bien qu'il fut timide et réservé,
J.K ne cessa de dispenser inlassablement des milliers de conférences,
s'exprimant toujours sans notes ni préparatifs,
avec un thème essentiel et récurrent,
à savoir que la Vérité est à la portée de tous,
que sa découverte peut s'effectuer sans l'assistance d'aucune autorité de référence
- et dans l'instant,
à l'image de la vie éternellement présente au coeur de chaque seconde.

07/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

7FE97A51DEB394635953CE94764F8.jpg


Extraits de l'introduction

C'est dans la dernière pépriode de sa vie, en 1985 et 1986,
que Krishnamurti évoqua la question de la créativité,
et de l'avènement possible d'un mode de vie radicalement nouveau.

Divers extraits de l'ouvrage que nous présentons ici abordent ces sujets.

Dans l'enseignement de Krishnamurti, cetains thèmes sont récurrents.

C'est selon une vision très large
qu'il s'est livré à l'observation du panorama complet de la condition humaine,
dans laquelle tous les aspects de la vie sont en interconnexion.

Le Livre de la Méditation et de la Vie
présente une série de thèmes
- un thème pour chaque semaine de l'année -
dont le sujet est développé sur sept jours.

06/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

68E82703D7150E424AF60B053BAC6.jpg


Extraits de l'introduction


Le livre de la méditation et de la vie s'inspire, dans sa présentation,
de la manière dont Krishnamurti ordonnait ses causeries et conférences.

Il commençait généralement par expliquer ce qu'écouter veut dire,
et quelle est la relation entre l'orateur et son auditoire,
avant d'aborder finalement les questions qui font naturellement surface
lorsque notre vie est enfin en ordre
et que des choses plus profondes commencent alors à affleurer à la conscience.

05/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

46DA2C2C1DA73841BE60C95965BCD.jpg


Extraits de l'introduction


Krishnamurti n'a cessé de souligner que le "livre de la vie",
où tout bouge perpétuellement,
où tout est animé d'une vitalité que la pensée est impuissante à brider,
est le seul livre qui soit digne d'être "lu"
- les autres n'offrant que des informations de seconde main .

"L'histoire de l'humanité
- l'immense expérience, les peurs et les angoisses aux racines profondes,
la douleur, le plaisir
et toutes les croyances accumulées par l'homme depuis des millénaires -,
cette histoire est en vous.

Ce livre, c'est vous."

04/01/2009

J.K - Le Livre de la méditation et de la vie.

1359476541.jpg


Extraits de l'introduction

"Pourquoi, demandait Krishnamurti en 1934,
préférez-vous l'étude des livres à celle de la vie ?
Découvrez ce qui est vrai et faux dans votre environnement,
avec toutes les oppressions et toutes les cruautés qui s'y manifestent,
et vous découvrirez alors la vérité."

03/01/2009

J.K - Le livre de la méditation et de la vie (édité en Livre de Poche)

zlio-283790_image.jpg


Extrait de l'introduction

J. Krishnamurti (1895 - 1986)
peut être considéré comme le premier maître spirituel "laïc".

En effet,
il ne cessa de parcourir le monde pour dispenser à tous un message de sagesse
et pour encourager les hommes à se libérer de toute croyance.

Sage de renommée internationale,
ses conférences et écrits sur la liberté,
la souffrance,
le désir,
l'amour,
la mort,
la créativité,
la méditation restent, pour des millions d'auditeurs et de lecteurs;
une source vive d'inspiration.

Environ vingt-cinq ouvrages de J. Krishnamurti ont été publiés en France parmi lesquels
"Se libérer du connu"
"L'éveil de l'intelligence" "
"Commentaires sur la vie"
" Le Temps aboli"
(entretiens avec David Bohm, professeur de physique théorique).