Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/07/2009

KRISHNAMURTI - "Un esprit riche d'innocence"

1155594413.jpg


photo : alain bordeau

J.K - extraits d'une causerie - 2/2

.../...

Il faut que vous ayez cette extraordinaire capacité de sentiment, cette sensibilité à toute hose

- l'animal, le chat qui passe sur le mur, la saleté, la crasse, la pauvreté des êtres humains vivant dans la misère, dans le désespoir.

Vous devez être sensibles, ressentir les choses intensément, mais sans suivre de direction particulière;

il ne s'agit pas d'une émotion fluctuante, mais d'une sensibilité impliquant tout l'être ,

- nerfs, corps, oreilles, voix

Vous devez être sensibles de manière absolue et permanente.

Sans cette sensibilité extrême, absolue, il n'est point d'intelligence.

L'intelligence vient avec la sensibilité et l'observation.

03/07/2009

KRISHNAMURTI - "Un esprit riche d'innocence"

263640654.jpg



photo : alain bordeau

J.K - extraits de causerie- 1/2

La vérité, le vrai Dieu - non celui qu'a façonné l'homme -

ne veut pas d'un esprit dévasté, petit, creux, étroit, limité.

Il lui faut un esprit sain, qui puisse l'apprécier; il lui faut un esprit riche, non de savoir, mais d'innocence

- un esprit vierge de toute trace d'expérience, un esprit libéré du temps.

Les dieux que vous avez inventés pour votre propre réconfort acceptent la torture;

ils acceptent un esprit qui se laisse toujours ternir.

Mais l'authentique, lui, ne veut rien de tout cela;

il veut un être humain total et complet, au coeur plein, riche, clair, capable de ressentir intensément, capable de voir la beauté d'un arbre, le sourire d'un enfant, et la détresse de la femme qui a toujours connu la faim.

.../...

01/07/2009

KRISHNAMURTI - "Le problème c'est vous et moi"

medium_M_-marrakech_editedA.2.jpg




aquarelle/carnet de voyage : alain bordeau - "passage" Zagora Sud Maroc

J.K - extraits d'entretiens

Le monde n'est pas quelque chose en dehors de vous et de moi :

le monde, la société, sont les relations que nous établissons, ou que nous essayons d'établir entre nous.

Ainsi le problème n'est autre que vous et moi, et non le monde, car le monde est la projection de nous-mêmes,

et pour le comprendre nous devons nous comprendre.

Il n'est pas isolé de nous : nous sommes le monde, et nos problèmes sont les siens.