Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/03/2010

J.K - (1) Commentaires sur la vie...

802353855.jpg

Il n'y avait pas d'observateur qui les écoutait, les prenait en pitié et marchait derrière elles.

Ce n'était pas son amour ou sa pitié qui lui permettait de faire partie d'elles :

il était elles.

Deux femmes descendirent le sentier en portant des fagots sur leurs têtes.

L’une était âgée et l’autre très jeune,

et les poids qu’elles portaient semblaient très lourds.

Chacune portait en équilibre sur sa tête un fagot de longues branches sèches liées par un sarment de vigne,

et le tenait d’une main.

Leurs corps se balançaient librement tandis qu’elles descendaient de la colline d’un pas vif et léger.

Leurs pieds étaient nus, en dépit de l’aspect rocailleux du sentier.

Mais cela ne semblait pas avoir d’importance car elles marchaient sans même regarder où elles posaient les pieds,

guidées par un instinct sûr.

.../...

Les commentaires sont fermés.