Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/11/2014

KRISHNAMURTI - L'ESSENCE DE L'ENSEIGNEMENT - 3/3

medium_DSCF4350_edited.JPG

J.K - 1929 - "La vérité est un pays sans chemin" -

3/3 ... La pensée est temps.

La pensée est née de l'expérience, du savoir, inséparables du temps.

Le temps est l'ennemi psychologique de l'homme.

Notre action est basée sur le savoir et donc sur le temps, ainsi l'homme se trouve toujours esclave du passé.

Quand l'homme percevra le mouvement de sa propre conscience, il verra la division entre le penseur et la pensée, l'observateur et l'observé, l'expérimentateur et l'expérience.

Il découvrira que cette division est une illusion.

Alors seulement apparaît la pure observation qui est vision directe, sans aucune ombre provenant du passé.

Cette vision pénétrante, hors du temps, produit dans l'esprit un changement profond et radical.

La négation totale est l'essence de l'affirmation.

Quand il y a négation de tout ce qui n'est pas amour - le désir, le plaisir - alors l'amour est, avec sa compassion et son intelligence.

25/11/2014

KRISHNAMURTI - L'ESSENCE DE L'ENSEIGNEMENT - 2/3

medium_DSCF4287.JPG

J.K - 1929 - "La vérité est un pays sans chemin" - extraits -

2/3 ... Sa perception de la vie est façonnée par les concepts préétablis dans son esprit.

Le contenu de sa conscience est cette conscience.

Ce contenu est commun à toute l'humanité.

L'individualité est le nom, la forme et la culture superficielle que l'homme acquiert au contact de son environnement.

La nature unique de l'individu ne réside pas dans cet aspect superficiel, mais dans une liberté totale à l'égard du contenu de la conscience.

La liberté n'est pas une réaction; la liberté n'est pas le choix.

C'est la vanité de l'homme qui le pousse à se croire libre par le choix dont il dispose.

La liberté est pure observation, sans orientation, sans crainte ni menace de punition, sans récompense.

La liberté n'a pas de motif; la liberté ne se trouve pas au terme de l'évolution de l'homme mais réside dans le premier pas de son existence.

C'est dans l'observation que l'on commence à découvrir le manque de liberté.

La liberté se trouve dans une attention vigilante et sans choix au cour de notre existence quotidienne.

...

24/11/2014

KRISHNAMURTI - L'ESSENCE DE L'ENSEIGNEMENT - 1/3

medium_coquelicot1.jpg

 J.K - 1929  - La vérité est un pays sans chemin - extraits -

1/3 Aucune organisation, aucune foi, nul dogme, prêtre ou rituel, nulle connaissance philosophique ou technique de psychologie ne peuvent y conduire l'homme.

Il lui faut la trouver dans le miroir de la relation, par la compréhension du contenu de son propre esprit, par l'observation et non par l'analyse intellectuelle ou la dissection introspective.

L'homme s'est construit des images religieuses, politiques ou personnelles, lui procurant un sentiment de sécurité. Celles-ci se manifestent en symboles, idées et croyances.

Le fardeau qu'elles constituent domine la pensée de l'homme, ses relations et sa vie quotidienne. Ce sont là les causes de nos difficultés, car, dans chaque relation, elles séparent l'homme de l'homme.

...

20/11/2014

KRISHNAMURTI - 1934

medium_DSCF1815.JPG

Avril 2007 - en route vers le pays varois, petite halte au pied de la "Sainte Victoire"

J.K - 1934

"Pourquoi, demandait Krishnamurti en 1934,préférez-vous l'étude des livres à celle de la vie ?"

"Découvrez ce qui est vrai et faux dans votre environnement, avec toutes les oppressions et toutes les cruautés qui s'y manifestent, et vous découvrirez alors la vérité."

J.K n'a cessé de souligner que "le livre de la vie", où tout bouge perpétuellement, où tout est animé d'une vitalité que la pensée est impuissante à brider, est le seul livre qui soit digne d'être "lu" - les autres n'offrant que des informations de seconde main."

L'histoire de l'humanité - l'immense expérience, les peurs et les angoisses aux racines profondes, la douleur, le "plaisir et toutes les croyances accumulées par l'homme depuis des millénaires -, cette histoire est en vous."

"Ce livre, c'est vous."

Dans ses causeries et conférences, il commençait généralement par expliquer ce qu'écouter veut dire, et quelle est la relation entre l'orateur et son auditoire, avant d'aborder finalement les questions qui font naturellement surface lorsque notre vie est enfin en ordre et que des choses plus profondes commencent alors à affleurer à la conscience.

19/11/2014

KRISHNAMURTI - LA SOUMISSION

medium_DSCF0382.JPG

photo : suna

J.K - extrait d'entretien

Pourquoi acceptons-nous, pourquoi sommes-nous soumis ?

Nous nous soumettons à l'autorité d'un autre, à l'expérience d'un autre, pour en douter ensuite. Cette quête de l'autorité et ses conséquences - la désillusion - sont un processus douloureux pour la plupart d'entre nous.

Nous critiquons, nous blâmons ce que nous acceptions naguère, l'autorité, le chef, le maître, mais nous ne faisons pas l'examen critique de notre propre soif d'une autorité susceptible de diriger notre conduite.

Dès que nous comprendrons cette soif, nous saisirons pleinement la signification du doute.

KRISHNAMURTI - La sexualité (5/5)

medium_DSCF1799.JPG

Extraits d'entretien avec J. Krishnamurti "Nous avons fait de la sexualité un problème"

La raison essentielle n'est-elle pas que nous pensons toujours à partir d'un point de vue particulier, un point de vue fixé ?

Notre pensée part toujours de notre centre pour aller vers la périphérie, mais pour la plupart d'entre nous, c'est la périphérie qui constitue notre centre, donc tout ce que nous touchons est superficiel.

Or la vie n'est pas superficielle; elle exige d'être vécue complètement, mais parce que nous ne vivons que d'une manière superficielle, nous ne connaissons que des réactions superficielles.

...