Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/12/2016

comprendre le fait réel (3/3)

IMG_5629 A.jpg

La vision est la projection de la tradition particulière qui se trouve constituer l'arrière-plan de l'esprit.

C'est ce conditionnement, et non la vision qu'il projette, qui est la réalité, le fait.

Il est simple de comprendre le fait réel,

mais cela est rendu difficile par nos préférences et nos aversions,

par notre condamnation du fait en question,

et par les opinions et les jugements que nous portons sur ce fait réel.

Se libérer de ces diverses formes d'évaluatation, c'est saisir la réalité,

comprendre ce qui est.

 

Le livre de la méditation et de la vie - poche - page 243

18/12/2016

Comprendre le fait réel. (2)

IMG_5628 A.jpg

Si vous êtes chrétien, vous aurez des visions d'un certain type ;

si vous êtes hindou, bouddhiste ou musulman, elles seront fonction d'un autre modèle.

Vous voyez le Christ, ou vous voyez Krishna,

selon votre conditionnement, et c'est votre éducation, 

la culture dans laquelle vous avez été élevé, qui détermine les visions en question.

Mais le réel, est-ce la vision, ou l'esprit qui a été façonné selon un modèle ?

à suivre...

 

Le livre de la méditation et de la vie, page 243

13/12/2016

Comprendre le fait réel. (1)

IMG_5082 A.jpg

Ce n'est pas vraiment complexe, bien que cela soit difficile.

C'est que, voyez-vous, nous ne commençons pas par le fait réel,

parce que nous pensons, faisons ou désirons.

Nous commençons par des suppositions, ou des idéaux, qui n'ont rien de réel,

et c'est pour cela que nous nous égarons.

Si l'on veut partir de la réalité et non des suppositions, il faut être extrêmement attentif,

et toute forme de pensée qui n'a pas le réel pour origine est une distraction.

C'est cela qu'il est essentiel de comprendre

ce qui se passe réellement en nous et autour de nous.

 

A suivre...

Le livre de la méditation et de la vie, page 243 (poche)

07/12/2016

Tant que l'animal est choyé, il réagit agréablement...

cat-47896__340.png



On ne peut se rendre compte de la façon dont on est conditionné
que lorsque survient un conflit dans une continuité de plaisir
ou dans une protection contre la douleur.

Si tout est harmonieux autour de nous ;
notre femme nous aime, nous l’aimons,
nous avons une maison agréable, de bons enfants,
beaucoup d’argent :
dans ce cas nous ne sommes en aucune façon conscients de notre conditionnement.

Mais lorsque survient l’accident, la femme infidèle,
la perte d’une fortune,
une menace de guerre ou toute autre cause de douleur et d’angoisse,
alors nous savons que nous sommes conditionnés.

Lorsque nous luttons contre une chose, quelle qu’elle soit,
qui nous dérange,
ou lorsque nous nous défendons contre une quelconque menace,
extérieure ou intérieure,
alors nous savons que nous sommes conditionnés.

Et comme la plupart entre nous, la plupart du temps, sont perturbés,
soit en surface soit en profondeur,
ce trouble,
ce désordre indique que nous sommes conditionnés.

Tant que l’animal est choyé, il réagit agréablement,
mais dès qu’il rencontre un antagonisme,
la violence de sa nature éclate.


J. Krishnamurti Se libérer du connu Chapitre 2 (p. 24-25)

06/12/2016

J.K - 1934 - ce livre c'est vous.

IMG_5714 A.jpg

J.K - 1934

"Pourquoi, demandait Krishnamurti en 1934,

préférez-vous l'étude des livres à celle de la vie ?"

"Découvrez ce qui est vrai et faux dans votre environnement,

avec toutes les oppressions et toutes les cruautés qui s'y manifestent,

et vous découvrirez alors la vérité."

J.K n'a cessé de souligner que "le livre de la vie", où tout bouge perpétuellement,

où tout est animé d'une vitalité que la pensée est impuissante à brider,

est le seul livre qui soit digne d'être "lu"

- les autres n'offrant que des informations de seconde main."

L'histoire de l'humanité

- l'immense expérience,

les peurs et les angoisses aux racines profondes,

la douleur,

le "plaisir et toutes les croyances accumulées par l'homme depuis des millénaires -,

cette histoire est en vous."

"Ce livre, c'est vous."

Dans ses causeries et conférences, il commençait généralement par expliquer ce qu'écouter veut dire,

et quelle est la relation entre l'orateur et son auditoire,

avant d'aborder finalement les questions qui font naturellement surface

lorsque notre vie est enfin en ordre

et que des choses plus profondes commencent alors à affleurer à la conscience.

03/12/2016

La vérité est un état.

k-lecture1.jpg

L'esprit qui fait des efforts, qui se discipline afin de toucher au but ne pourra jamais connaître la vérité,

parce que la fin recherchée est sa propre projection,

et la poursuite de cette projection, si noble soit-elle, est une forme de vénération de soi.

Cet être-là se vénère, c'est pourquoi il lui est impossible de connaître la vérité.

On ne peut connaître la vérité que lorsqu'on a compris l'ensemble des mécanismes de l'esprit,

c'est à dire quand cesse tout effort.

Le livre de la méditation et de la vie - page 238